Parler en espagnol

INTERACTION ORALE

Comme le dit un proverbe chinois, « apprendre une langue, c’est avoir une autre fenêtre pour observer le monde ». Outre les avantages évidents de pouvoir communiquer dans une autre langue et de connaître de près une partie de sa culture, apprendre une langue est une habitude saine. Certaines recherches suggèrent que parler une langue étrangère est bénéfique pour notre cerveau : cela renforce nos capacités cognitives et contribue à prévenir la démence à un âge plus avancé.

Cependant, l’apprentissage d’une langue nécessite un engagement, il est donc important que nous ayons le sentiment que l’effort pour maîtriser une autre langue en vaut la peine. Si vous souhaitez parler couramment l’espagnol, vous rencontrerez non seulement de nombreuses personnes du monde hispanophone, mais vous développerez également vos muscles mentaux en maîtrisant une nouvelle compétence.

Bien entendu, apprendre à parler espagnol demande du temps, des efforts, de la pratique et de la patience, mais ne vous inquiétez pas ! Avec les bons outils et les bonnes techniques, vous parlerez bientôt espagnol avec confiance et aisance.
 

1. Est-il difficile de parler espagnol ?

Vous avez probablement déjà pris des cours et pratiqué à la maison, mais quel est votre niveau pour parler espagnol avec des locuteurs natifs ? De nombreux étudiants, lorsqu’ils se retrouvent face à un locuteur natif espagnol, sont tellement nerveux qu’ils ne peuvent pas tenir une conversation. Vous pouvez également avoir peur de faire une erreur, d’être bloqué, de penser que vous ne parlez pas assez vite ou que vous ne comprenez pas les réponses. Si c’est le cas, ne vous inquiétez pas : nous vous assurons que vous n’êtes pas seul.

Lorsque cette crainte se manifeste, vous pouvez être tenté d’attendre la prochaine fois, lorsque vous aurez eu plus de temps pour vous exercer. Cependant, la meilleure façon de parler couramment l’espagnol est de ne manquer aucune occasion de le faire. Mettez-vous à parler  espagnol dès aujourd’hui.

MAIS EST-IL DIFFICILE DE PARLER ESPAGNOL ?
Eh bien, tout dépend de la façon dont on voit les choses ! Les auteurs de la célèbre chanson Qué difícil es hablar el español disponible sur YouTube se plaignent des différences régionales de la langue, un même mot pouvant avoir un sens totalement différent dans plusieurs pays hispanophones.

La chose la plus importante à souligner en tant que professeur d’espagnol est qu’il n’existe pas de « bon espagnol » ou de « mauvais espagnol ». Les variations dialectales de l’espagnol ne font qu’enrichir la langue, et nous donnent l’occasion de nous sentir représentés linguistiquement et culturellement. Nous vous recommandons de ne pas essayer d’apprendre dès le début tous les mots existants pour exprimer un concept, par exemple pour « bus » vous pouvez dire : colectivo, chivilla, guagua, buseta, micro, camioneta... ou pour « bière » : cheve, chela, birra, biela, fría, cristal, etc. N’oubliez pas que le contexte joue un rôle très important dans la compréhension.

Nous vous recommandons avant tout d’acquérir une bonne base d’espagnol standard, ce que nous proposons chez Lengalia, par exemple. À l’avenir, lorsque vous serez en contact avec des locuteurs de différents pays et que vous devrez parler espagnol avec des Mexicains ou des Vénézuéliens, vous n’aurez aucun problème à vous familiariser avec leur lexique et à utiliser des mots comme platicar au lieu de hablar (dans le cas du Mexique) ou cambur au lieu de plátano (dans le cas du Venezuela).  Vous les apprendrez très rapidement, car ce sont de petites pièces que vous intégrerez facilement et rapidement dans votre puzzle espagnol.

La prononciation peut également être difficile à maîtriser pour certains élèves lorsqu’ils parlent espagnol. La plupart des lettres de l’espagnol sont identiques à celles de l’alphabet anglais, par exemple. Cependant, la prononciation de l’espagnol diffère considérablement de celle de l’anglais, même si les lettres sont les mêmes.

Vous devez être particulièrement attentif aux voyelles, dont la prononciation est différente de celle de leurs équivalents anglais. D’une certaine manière, les voyelles espagnoles sont plus faciles à apprendre. Contrairement aux voyelles anglaises, qui ont plusieurs prononciations différentes, les voyelles espagnoles sont généralement prononcées de la même façon, quelle que soit leur position dans le mot.

Toutefois, la maîtrise de certains sons peut constituer un défi pour les locuteurs non natifs. Par exemple, le son « rr » ou « j ». Il faudra un peu de pratique, mais d’après notre expérience et à quelques exceptions près, on finira par la maîtriser.

COMBIEN DE TEMPS FAUT-IL POUR APPRENDRE A PARLER ESPAGNOL ?
La conversation implique un échange linguistique à double sens. Par conséquent, pour atteindre un niveau conversationnel, il est nécessaire d’avoir un niveau de compréhension assez élevé de la langue et de comprendre correctement ce qui nous est dit. Cela signifie que pour parler couramment l’espagnol, il faut se préparer et prendre son mal en patience. Pour mieux comprendre ce que signifie « avoir une conversation » et ce que l’on est capable de transmettre, il serait intéressant de parler des différents niveaux de conversation :

Premier niveau
Parler de choses courantes, de football, du temps qu’il fait... C’est une conversation superficielle quand on rencontre quelqu’un ou que l’on croise un voisin dans l’ascenseur, par exemple.

Deuxième niveau
Parler d’autres personnes. Nous répétons ce qu’elles nous ont dit ou ce que nous savons d’elles.

Troisième niveau
Parler de mes idées. Ce que je pense de la politique, de la société, ou de la façon dont certaines choses devraient être.

Quatrième niveau
Parler de mes sentiments. Si je dis que quelque chose me dérange ou me rend heureux, je partage des informations plus sensibles avec une autre personne que si je me contente de partager mes idées ou de parler des autres.

Cinquième niveau
Partager des sentiments. C’est là que se construisent les relations durables. Vous ne vous contentez pas de parler de ce que vous ressentez, mais vous écoutez activement et essayez de comprendre l’autre personne.

En bref, pour établir une relation personnelle durable, vous devrez être capable de parler l’espagnol dans les cinq niveaux de communication.

L’apprentissage préalable est important si vous voulez atteindre un niveau de conversation courant. Il est également essentiel de consacrer beaucoup de temps à d’autres compétences telles que l’écoute et la lecture. Si votre vocabulaire est limité, vous pourrez peut-être dire certaines choses, mais tout dépend de votre niveau de préparation. Plus vous lisez ou écoutez, plus vous vous sentirez à l’aise pour parler espagnol.

Le temps nécessaire à la maîtrise de l’espagnol varie d’une personne à l’autre, en fonction de votre situation, de vos possibilités ou de vos besoins. Si vous y consacrez une heure par jour, il est probable qu’en six mois environ, vous serez en mesure de parler l’espagnol avec une certaine aisance, peut-être au niveau A2 (selon le Cadre européen commun de référence pour les langues) ou à un deuxième niveau de celui-ci, ce qui signifie que vous serez en mesure de communiquer dans des situations simples de la vie quotidienne qui nécessitent un échange simple et direct d’informations sur les activités de tous les jours et que vous serez capable d’engager de brefs échanges sociaux.

Quel que soit le niveau que vous atteindrez grâce à vos efforts, si vous ne concentrez pas vos efforts pour continuer à apprendre, votre vocabulaire stagnera et vos capacités de compréhension ne progresseront pas. Par conséquent, même si votre objectif n’est que d’atteindre un niveau conversationnel où vous pouvez parler de vos idées et de vos sentiments, il est important d’être actif à la fois dans l’écoute et la lecture.

2. Pourquoi est-il important d’apprendre à parler espagnol ?

Pour parler couramment l’espagnol, il faut aussi une bonne dose de motivation. La motivation est le moteur du succès dans l’apprentissage des langues, l’ingrédient magique dans la quête de fluidité de tout apprenant.

Dans les moments où vous sentez votre motivation diminuer, pensez aux avantages que vous tirerez de la pratique de l’espagnol, de la maîtrise de la langue. Lorsque vous apprenez une deuxième langue, vous vous ouvrez à de nouvelles expériences, opportunités, cultures et personnes. Voici quelques-unes des raisons qui vous aideront à rester motivé :

- L’espagnol est l’une des langues les plus parlées dans le monde. En 2021, le monde comptait 590 millions d’hispanophones, dont 483 millions de locuteurs natifs. L’espagnol n’est pas seulement la deuxième langue la plus parlée de la planète, c’est aussi la langue officielle de 21 pays.

- Elle vous ouvrira une porte sur le monde de l’art et de la littérature. L’un des plus grands avantages d’apprendre à parler espagnol est que vous aurez accès au monde inégalé de la riche culture hispanique. Le contact direct avec les œuvres dans leur langue d’origine vous permet d’en avoir une vision plus profonde que ne le permettent les traductions.

- Vous augmenterez vos perspectives d’emploi. Dans le marché mondial d’aujourd’hui, la connaissance d’une deuxième langue peut être un atout précieux pour les employeurs et les employés. Les entreprises sont toujours à la recherche de personnes capables de les aider à s’internationaliser, et parler espagnol est particulièrement utile à cet égard.

- Vos expériences de voyage s’amélioreront. Voyager est l’une des expériences les plus enrichissantes que vous puissiez vivre, mais la qualité de cette expérience s’améliorera considérablement si vous savez parler espagnol. S’il est tout à fait possible de passer des vacances dans un pays hispanophone sans en connaître la langue, cela limitera les endroits où vous pourrez aller, l’éventail des personnes avec lesquelles vous pourrez communiquer, et dans quelle mesure vous pourrez converser avec elles.

DIFFÉRENCES RÉGIONALES EN ESPAGNOL
L’espagnol présente une grande diversité d’accents, de dialectes, d’expressions familières et d’argot. Lorsque vous vous déplacez d’une ville à l’autre au sein d’un même pays, vous constatez que l’usage de la langue, le rythme et l’accent changent considérablement, même s’il n’y a que quelques kilomètres de séparation régionale.

Avec 483 millions de locuteurs natifs dans le monde, il serait fou de penser qu’ils parlent tous l’espagnol de la même façon. Les dialectes de l’espagnol d’Amérique latine peuvent être regroupés comme suit :

- Mexicain ;
- D’Amérique centrale ;
- Des Caraïbes (Cuba, Venezuela, Porto Rico, République dominicaine, Panama, les Caraïbes colombiennes et les Caraïbes mexicaines) ;
- Des Andes (Colombie, Pérou, Équateur, la partie occidentale de la Bolivie et les régions andines du Venezuela) ;
- Rioplatense (Argentine, Uruguay, partie orientale de la Bolivie et Paraguay) ;
- Chilien (Chili, région de Cuyo en Argentine).

En Espagne, il existe également des dialectes dans les territoires suivants :
- Péninsule nord (Asturies, Castille et Léon, Cantabrie, Pays basque, Navarre, Aragon, La Rioja, provinces de Guadalajara et Cuenca) ;
- Péninsulaire centre-sud (Madrid, Tolède, La Mancha) ;
- Péninsule sud (Andalousie, Estrémadure et Murcie) ;
- Îles Canaries.

Malgré tous ces dialectes, la plupart des gens seront capables de se comprendre, quel que soit le pays hispanophone dont ils sont originaires. En outre, l’utilisation courante de l’espagnol formel dans le cinéma et la littérature commerciale facilite la compréhension de la langue.

Chaque dialecte et chaque région hispanophone possède ses propres expressions idiomatiques et différenciations culturelles, ce qui rend l’apprentissage de l’espagnol et l’expression en espagnol amusants et attrayants. Le nombre de façons de s’exprimer est vraiment infini !

3. Quelles stratégies puis-je utiliser pour parler espagnol ?

La méthode d’apprentissage que vous utilisez vous permettra-t-elle d’atteindre votre objectif ? Il est important de croire en la stratégie d’apprentissage que vous avez choisie. Si vous pensez que la méthode que vous utilisez pour parler espagnol ne fonctionne pas, vous devez en changer.

Chez Lengalia, nous pensons que la stratégie d’apprentissage la plus efficace est celle qui privilégie l’écoute et la lecture, en utilisant des contenus intéressants pour l’apprenant. Bien sûr, pour ceux qui commencent à apprendre la langue, le matériel pour débutants peut ne pas être aussi intéressant au début. Cependant, nous vous assurons qu’au fur et à mesure que vous construisez les fondations, vous pourrez choisir le matériel et opter pour quelque chose qui vous intéresse ou vous passionne.

Cela signifie que la première chose à faire est d’acquérir un large vocabulaire et un haut niveau de compréhension comme base sur laquelle construire d’autres compétences linguistiques. Si nous sommes familiarisés avec la langue - avec le mode de pensée de la nouvelle culture - et si nous apprenons de nombreux mots, la capacité à nous exprimer naturellement et clairement se développe facilement. Petit à petit, nous allons commencer à parler espagnol.

Apprendre à parler espagnol signifie connaître toutes les composantes de la langue espagnole : prononciation, vocabulaire et grammaire, entre autres. Chacune d’entre elles est indispensable pour parler espagnol. En outre, les stratégies suivantes peuvent s’avérer très utiles :

- Penser en espagnol. En pensant en espagnol, vous constaterez que votre confiance augmente considérablement. Il est facile de se sentir nerveux lorsque l’on trébuche sur les mots et que l’on réfléchit à ce que l’on va dire ensuite. Heureusement, avec le temps, vous serez en mesure de penser en espagnol sans avoir à traduire d’abord. Vous pouvez également tenir un journal en espagnol. En écrivant vos pensées en espagnol, vous commencerez à entraîner votre cerveau à penser en espagnol ainsi que dans votre langue maternelle, ce qui vous aidera à parler espagnol.

- Se parler en espagnol. Pour favoriser ce processus, essayez de faire des commentaires en espagnol tout au long de la journée, même si c’est quelque chose de simple (par exemple, « hace buen día », « tengo mucha hambre, a ver qué como », « mañana tengo planes con Sofía », etc.)

- Lire à voix haute. Un autre moyen efficace d’augmenter votre confiance en vous en parlant espagnol est de commencer à lire à haute voix en espagnol. Au fur et à mesure, vous remarquerez que les mots sortent plus naturellement, ce qui vous préparera au flux authentique d’une vraie conversation. Vous pouvez également répéter des phrases de votre film ou série préférée en espagnol : écoutez un court extrait, mettez la vidéo en pause et lisez les sous-titres en essayant de reproduire le ton et l’accent du personnage.

- Apprendre de nouveaux mots chaque jour. Il est difficile de se sentir à l’aise en espagnol si l’on ne dispose pas d’un vocabulaire solide. C’est pourquoi il est important de s’efforcer d’apprendre de nouveaux mots espagnols chaque jour. Pour ce faire, il suffit de lire un livre ou un magazine et de rechercher les mots inconnus sur lesquels vous tombez.

- Écoutez des locuteurs natifs. Si vous voulez améliorer votre confiance en vous, commencez à écouter attentivement des locuteurs natifs. En les écoutant, vous apprendrez à utiliser les mots correctement et à vous familiariser avec les termes d’argot. Si vous pouvez voyager à l’étranger et le faire là-bas, ce sera excellent pour le développement de votre apprentissage.

ELEMENTS DE BASE DE LA PRONONCIATION ESPAGNOLE
L’une des choses les plus importantes à garder à l’esprit si vous voulez parler espagnol est d’apprendre la prononciation. Après tout, vous ne pouvez pas parler la langue si vous ne savez pas comment prononcer les sons.

Heureusement, pratiquement chaque lettre de l’alphabet espagnol a une prononciation. L’orthographe espagnole est donc beaucoup plus uniforme que l’anglaise. Toutefois, certains détails de la prononciation méritent qu’on y prête attention. Notre objectif principal est de vous aider à prononcer correctement les sons espagnols les plus problématiques.

- Les voyelles. Les voyelles espagnoles se prononcent toujours de la même façon. Mais lorsque vous vous exercez, veillez à faire attention à la longueur du son de la voyelle. Les voyelles espagnoles sont prononcées plus courtes ; en anglais, on a tendance à laisser les voyelles s’allonger.

- Marques d’accentuation. Les marques d’accentuation sont très importantes. Le fait de mal placer ou d’oublier un accent peut faire une grande différence dans le sens de vos phrases en espagnol. Lorsque l’on parle espagnol, il est très utile de savoir dans quels mots les accents sont utilisés.

- Les consonnes. Toutes les consonnes espagnoles suivent des règles strictes concernant les sons qu’elles produisent, et il y a peu d’exceptions. Le son d’une consonne ne change que lorsqu’elle est combinée avec certaines consonnes et voyelles.

B/v.  En espagnol parlé, « b » et « v » ont exactement le même son. Par exemple, Venezuela et Barcelona.

C/s. La lettre « c » se prononce différemment lorsqu’elle est suivie des voyelles « e » et « i ». Le son est similaire au « th » (c’est-à-dire [θ]) de l’anglais pour l’Espagne et au [s] pour les pays d’Amérique latine. Lorsque le « c » est suivi des voyelles « a », « o », « u » ou d’une consonne, le son [k] est utilisé.

D. Le « d » espagnol, lorsqu’il apparaît à la fin d’un mot sous la forme -ado ou -ada, est souvent abandonné dans la prononciation dans de nombreuses régions espagnoles. Par exemple, pescado se prononce comme pescao.

G/j. Lorsque la lettre espagnole « g » précède « u» « a » ou une consonne, elle se prononce comme [g]. De même, lorsque le « g » précède le « i » ou le « e », il se prononce comme la lettre « j ».

H. Le « h » est une lettre muette, sauf s’il est dans une combinaison « ch ».

R/rr. Un « r » simple doit sonner sur le bout de la langue, et non dans le fond de la gorge comme le « r » anglais. Alors que le son « rr » est généralement plus fort, ce qui pose souvent des problèmes aux élèves qui apprennent à parler espagnol.

Vous trouverez des informations plus détaillées, avec de nombreux exemples et exercices, dans notre cours de prononciation espagnole en ligne.

4. Quelles techniques Lengalia recommande-t-elle pour parler l’espagnol ?

Afin de pouvoir parler couramment l’espagnol et couvrir tous les niveaux d’apprentissage, il est nécessaire d’utiliser certaines techniques. Chez Lengalia, nous recommandons ce qui suit :

- Écouter beaucoup en espagnol. Si vous le pouvez, consacrez au moins une heure à cette activité presque tous les jours. Vous pouvez l’écouter dans la voiture ou en faisant des tâches ménagères. Écoutez simplement, sans y prêter trop d’attention. Si le contenu est intéressant et la voix agréable, l’écoute crée un lien émotionnel avec une autre langue. L’écoute crée des connexions neuronales. En outre, vous apprendrez de nouvelles phrases, améliorerez votre compréhension et votre prononciation lorsque vous parlerez espagnol.

- Lire beaucoup en espagnol. La lecture est le meilleur moyen d’enrichir son vocabulaire. La lecture fournit le lexique. Pour communiquer et parler en espagnol, il faut comprendre ce que l’autre personne dit, ce qui nécessite de connaître de nombreuses phrases et de nombreux mots.

- Imiter. L’écoute, combinée à la lecture, remplira votre cerveau de phrases que vous reconnaîtrez et pourrez utiliser. Nous vous recommandons de prononcer quelques mots ou phrases pendant que vous écoutez ou lisez. En les répétant, en voulant les utiliser, ils finiront par faire partie de votre répertoire. De même, lorsque nous imitons ce que nous entendons, nous nous concentrons souvent davantage sur le rythme, l’intonation de la langue, que sur les mots individuels. Cela permet d’améliorer la prononciation et de rendre l’utilisation du lexique plus naturelle.

- Écrire en espagnol. L’écriture est un bon moyen de commencer à reproduire la langue afin de parler couramment l’espagnol. Lorsque nous écrivons, nous avons le temps de chercher des mots, de vérifier les règles de grammaire ou les terminaisons des verbes. Nous avons plus de temps pour réfléchir. Ceci, sans aucun doute, nous prépare à parler.

- Parler espagnol. Pour bien parler espagnol, il faut le faire souvent. Il peut être très utile d’avoir quelqu’un à qui parler dans la langue que vous apprenez. Si vous avez atteint un certain niveau d’apprentissage, vous devrez peut-être vous rendre dans le pays où la langue est parlée pour acquérir une grande expérience de l’expression orale. Si cela n’est pas possible, vous pouvez chercher des partenaires d’échange linguistique.

- Mémoriser des phrases utiles en espagnol. Mémorisez quelques phrases qui vous semblent importantes pour le dialogue. Comme « Encantado de conocerle », « Me gustaría probar esta prenda », etc. Si vous les connaissez par cœur, vous ne devrez pas trop réfléchir lorsque vous parlerez en espagnol.

5. Quelles ressources Lengalia me propose-t-elle pour parler espagnol ?

Les cours de Lengalia sont utiles pour s’améliorer dans tous les domaines de la langue, également à l’oral, en tenant toujours compte de votre niveau. Nous proposons des cours pour les débutants, du niveau très élémentaire A1 au niveau avancé C2, selon les critères définis dans le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR).

La ressource la plus bénéfique que nos cours vous offrent afin de vous assurer que votre prononciation est correcte et en même temps de vous entraîner à parler en espagnol est l’enregistreur vocal : un outil avec lequel vous pouvez enregistrer votre voix et comparer instantanément votre prononciation avec celle d’un locuteur natif espagnol (espagnol neutre). De cette manière, vous développerez votre capacité à parler de manière autonome et travaillerez sur les compétences dont vous avez besoin pour apprendre à parler espagnol.

Tous nos cours d’espagnol en ligne suivent l’approche du parcours d’apprentissage de l’espagnol, qui met l’accent sur l’acquisition de bases solides dans la langue et accroît ainsi la confiance de l’étudiant. Suivre un cours d’espagnol comme celui proposé par Lengalia est l’un des moyens les plus rapides d’apprendre l’espagnol et de pratiquer un nouveau vocabulaire.

6. Quels sont les conseils qui m’aideront à parler espagnol ?

Pour conclure, nous aimerions vous présenter quelques conseils qui vous aideront à apprendre à parler couramment l’espagnol en peu de temps. Avec de la pratique et de la persévérance, vous constaterez en quelques mois une grande amélioration de votre apprentissage.

- Trouvez un partenaire linguistique. Le fait d’avoir un ou plusieurs partenaires linguistiques avec lesquels vous pouvez vous entraîner à parler espagnol vous encouragera et vous incitera à parler espagnol de plus en plus. Vous pouvez vous entraîner avec un autre apprenant de la langue pour vous sentir plus à l’aise lorsque vous faites des erreurs ou essayer de vous entraîner avec un locuteur natif qui pourra vous aider à les corriger. Ainsi, vous aurez entre les mains deux éléments essentiels pour apprendre l’espagnol avec succès et à un prix vraiment attractif : vous apprendrez exactement comment fonctionne la langue espagnole avec Lengalia et vous pourrez l’utiliser (gratuitement !) de manière informelle avec votre partenaire linguistique.

Où puis-je trouver un partenaire linguistique ? Nous vous conseillons d’utiliser l’un des nombreux sites web dédiés à la mise en relation de partenaires linguistiques du monde entier pour discuter en ligne, passer des appels vidéo, envoyer des courriers électroniques (ce qui vous permettra également d’améliorer vos compétences rédactionnelles), etc. Il existe plusieurs options telles que Conversation Exchange, HelloTalk, Tandem, Speaky, MyLanguageExchange, etc., qui sont toutes gratuites.

- Faites un voyage linguistique : l’immersion linguistique. Apprenez la langue dans son contexte naturel. Étudier la grammaire espagnole en ligne n’est pas la même chose qu’apprendre la langue dans le pays d’origine. Le fait de vivre en permanence avec une langue nous offre une expérience d’apprentissage beaucoup plus significative et intense. On apprend à maîtriser les expressions, les idiomes, l’argot, sa prononciation particulière, ses dialectes, les différents usages de chaque mot... L’acquisition d’une langue dans le pays d’origine peut même nous amener à penser dans cette langue. Le développement de la compréhension orale trouve son expression maximale dans ce type de voyages. Pour tirer le meilleur parti de ce type d’expérience, nous vous recommandons d’avoir au préalable un niveau de base en espagnol.

- Regardez des films et des séries. Regarder des films et des séries en espagnol est un bon moyen de se familiariser avec le dialogue conversationnel. Vous pouvez également essayer de les regarder avec des sous-titres pour améliorer votre compréhension. Plus vous en regarderez, plus vous vous familiariserez avec l’accent et le ton de la voix couramment utilisés en espagnol. Plus vous entendrez d’espagnol, plus vous aurez confiance en vous lorsque viendra le moment de parler espagnol.

- Écoutez de la musique et chantez en espagnol. Pour enrichir votre vocabulaire et vous familiariser avec la langue, commencez à écouter de la musique en espagnol. Écoutez avec les paroles devant vous pour pouvoir chanter en même temps.

- Enregistrez-vous et parlez en espagnol. Essayez de vous enregistrer en train de tenir une conversation ou de lire en espagnol. En vous enregistrant et en écoutant à nouveau l’audio, vous aurez la possibilité d’entendre le son de votre voix (même si vous remarquerez probablement que l’enregistrement de votre voix est différent de ce que vous attendiez) et vous remarquerez les sons que vous ne prononcez pas comme vous le devriez ou d’autres erreurs grammaticales.

- Préparez des phrases à utiliser dans une conversation. Pensez à étudier les expressions espagnoles courantes que vous trouvez utiles dans la conversation et les activités quotidiennes.

- Tombez amoureux de la culture espagnole. Parler l’espagnol est beaucoup plus agréable si vous êtes enthousiaste à propos de tout ce qui concerne la langue. Les cultures espagnoles sont imprégnées de faits historiques étonnants. Vous apprendrez énormément et votre connaissance de la langue prouvera que l’espagnol n’est pas seulement une langue que vous parlez, mais un amour que vous avez cultivé.

- N’ayez pas peur du ridicule. Parlez dès que vous en avez l’occasion, même à vous-même. Votre objectif est de comprendre et d’être compris. N’essayez pas d’avoir un accent parfait au début ; cela viendra avec le temps.

- Enfin, n’arrêtez pas de vous entraîner. Soyez persévérant. La pratique ne rend peut-être pas parfait, mais elle fait certainement progresser. Plus vous parlerez, plus vous prendrez confiance en vous.

get help